Les ExpéRÉNOS : stimuler l’innovation sociale sur les territoires pour accélérer la rénovation énergétique (2019)

par Gaëtan Brisepierre, sociologue

NB : vous pouvez également télécharger cet article en PDF

Décentraliser et renouveler la politique de rénovation énergétique

Depuis le Grenelle de l’Environnement, la rénovation énergétique des logements est posée comme l’enjeu majeur de la transition énergétique du bâtiment. L’objectif ambitieux de 500 000 rénovations annuelles a encore été réaffirmé par le Plan de Rénovation de l’Habitat de 2018. En 10 ans, un véritable arsenal de mesures législatives et d’instruments économiques a été déployé dans le but de favoriser les décisions de travaux performants des ménages. Bien que l’on observe une progression, force est de constater que ces mesures centralisées ne suffisent pas à “massifier” la rénovation énergétique. Entre 2014 et 2016, seul 5 % des travaux de rénovation en maison individuelle ont permis une amélioration en sensible de la performance énergétique 1.

Conscients des limites des politiques opérant à l’échelle nationale, en 2015 les pouvoirs publics ont renforcé et systématisé une politique locale de la rénovation énergétique 2. Celle-ci s’est le plus souvent traduite par la création par les collectivités de Plateformes Territoriales de Rénovation Énergétique (PTRE), en s’adossant souvent à des structures de conseil sur l’habitat existantes. L’objectif fixé par la loi est à la fois d’accompagner les ménages au plus près de leurs décisions de travaux et de mobiliser les professionnels locaux autour de l’objectif commun. Mais au-delà des injonctions générales, la définition de ce service public, et de ses moyens, est restée floue, faisant naître, chez les structures porteuses, un besoin d’innovation pour qu’elles soient en mesure de remplir leurs missions.

En parallèle, plusieurs institutions ont questionné le mode de construction des politiques publiques sur le sujet de la rénovation énergétique : partir des réalités de terrain plutôt que de l’objectif à atteindre, ouvrir le champ des possibles plutôt que de reproduire les schémas technico-économiques connus. En 2016, le Plan Bâtiment Durable met en place un groupe de travail, “Nouvelles dynamiques de rénovation des logements”, visant à trouver des leviers inexplorés pour entraîner les ménages et la filière vers la rénovation énergétique. Début 2017, l’ADEME lance un atelier de créativité 3 “Booster” mobilisant des experts de divers secteurs et disciplines qui aboutit à cinquante idées d’actions, souvent inédites, pour donner envie de rénover et faciliter le parcours des ménages.

Illustration d’une fiche idée issue du cahier “Booster de la rénovation”

Expérimentations locales, dynamique nationale

Le lancement du programme ExpéRÉNOS par l’ADEME et le Plan Bâtiment Durable peut s’interpréter, a posteriori, comme le croisement entre une nouvelle approche “par le bas” des politiques publiques et le besoin des territoires de nouveaux outils pour mener à bien leurs missions dans le cadre du service public de rénovation énergétique de l’habitat. L’objectif de ce programme d’expérimentation est de développer en quelques mois, et de tester localement, certaines des nouvelles idées issues des ateliers “Booster”. Pour cela, il s’appuie sur un accompagnement basé sur l’approche du design de services 4 encore peu utilisée dans le domaine de la rénovation énergétique. Une évaluation sociologique 5 a été réalisée en fin de programme dont nous reprenons ici les principaux enseignements.

Logo de la démarche ExpéRENO, de l’ADEME et du Plan Bâtiment Durable

Fin 2017, un appel à expérimenter est lancé afin d’identifier des porteurs de projet volontaires.  Plus de 80 candidatures sont reçues, alors que le programme ne donne lieu à aucune aide financière. Parmi les 12 porteurs de projet retenus on trouve en majorité des structures de conseil sur l’habitat (ALEC, ADIL, PTRE…) 6. À travers le programme des ExpéRÉNOS, elles recherchent un contexte d’éclosion d’une idée en germe, qui n’avait pu être développée jusqu’alors ; ou un cadre d’accélération d’un projet resté à l’arrêt. Certains porteurs, au profil plus proche du privé, s’inscrivent davantage dans une logique de prospection à long terme. In fine, l’appel permet de détecter et agréger des individus motivés qui partagent l’envie de “faire bouger les choses” en matière de rénovation énergétique.  

Photo des 12 porteurs de projet lors du premier RenoCAMP

Le programme des ExpéRÉNOS consiste en la mise en œuvre d’un dispositif d’accompagnement des porteurs de projet basé sur plusieurs piliers. Tout d’abord, le suivi du projet par un référent jouant le rôle de “coach” auprès du porteur pour l’aider à structurer son temps, proposer des méthodologies, l’encourager… Ensuite, la possibilité de solliciter divers experts : avocat, communicant, graphiste, modèle économique, vidéaste, designer, sociologue… L’ADEME et le Plan Bâtiment Durable s’impliquent aussi en apportant leur aide aux porteurs via des mises en relation ou en relayant leur communication. Enfin et surtout des temps collectifs, les RénoCAMPs, permettent d’instaurer une dynamique de groupe entre les porteurs qui sont encouragés par l’effet d’appartenance et s’entraident mutuellement.

Vidéo de présentation de la démarche ExpéRENOS

Le “marathon” de l’expérimentation pour les porteurs de projet

Cet accompagnement favorise chez les porteurs l’émergence et la réactualisation de pratiques de projet qui nourrissent leur expérimentation. La mise en place d’animations inédites dans un lotissement, un collège ou encore à proximité d’un monument historique. Des pratiques de démarchage, auprès de potentiels prescripteurs de rénovation énergétique, plutôt inhabituelles pour des acteurs associatifs. Des enquêtes sur les destinataires des projets afin de mieux appréhender leur situation et de recueillir leurs réactions sur le service proposé. Du maquettage et du prototypage qui sert à produire les outils nécessaires à un test grandeur nature du projet. Enfin, le montage de partenariats avec un magasin de bricolage, un réseau d’artisans ou encore des agences immobilières.

Vidéo de présentation du partenariat ORPI – OKTAVE en Alsace

La capacité du porteur à mobiliser son temps, des coéquipiers, voire des ressources externes s’avère être un facteur crucial dans la réussite des projets. Le programme d’expérimentation apparaît, en tant que tel, comme un cadre d’action favorable pour faire avancer les projets et obtenir des résultats concrets. Par sa durée courte (6 mois) il intensifie l’action, les porteurs se mettant alors “en mode start-up”. Il favorise une ouverture relationnelle par rapport à l’univers habituel des porteurs via les échanges avec les experts, les institutions nationales, les usagers via les enquêtes… Le fait d’avoir été sélectionné dans ce programme donne aux porteurs une légitimité supplémentaire auprès de ses contacts locaux. Enfin, des transferts de compétences s’opèrent, comme l’initiation aux principes du design de services : commencer petit, rencontrer l’usage, avancer par itération, maquetter…

Notices et boîtes à outils : des projets qui prennent le large ?

Le programme a ainsi permis d’expérimenter des projets très divers, qui s’articulent autour de trois principaux objectifs : sensibiliser de nouveaux publics à la rénovation énergétique, transformer des professionnels en alliés, faciliter le parcours de rénovation des ménages. Ces projets se matérialisent par : une maquette de podcast relatant des histoires de projets, une visite du patrimoine ordinaire mettant l’accent sur la dimension énergétique, un jeu sous forme d’enquête pour les collégiens, une exposition pour animer les rayons d’un magasin de bricolage, des services pour aider les agents immobiliers à vendre les épaves thermiques en incluant un projet de rénovation clé en main, une caisse d’avance des subventions selon le principe du “tiers payant”…

Exemple de notice ExpéRENO associée à sa boîte à outils

Afin de favoriser leur dissémination, une dizaine de notices accompagnées de leur boîte à outils ont été mise à disposition en licence libre. L’objectif est que d’autres acteurs locaux s’en emparent, montent à leur tour ces projets, et enrichissent ces ressources communes. Au-delà des “bonnes idées”, les ExpéRÉNOS ont fait la preuve de la pertinence de ces concepts en les confrontant au terrain. Le programme a mis en lumière la capacité d’initiative et le dynamisme des acteurs locaux. Il dessine également un positionnement original pour les institutions à la fois accompagnatrices de l’innovation locale et chambres d’amplification nationale. Toutefois, une large diffusion de ces nouveaux outils ne va pas de soi et suppose au moins deux conditions :

    • un portage national pour soutenir les dynamiques locales et aider à surmonter le jeux des acteurs en place qui n’ont pas toujours intérêt au changement ;
    • trouver de nouvelles sources de financement, publiques comme privées, pour que les structures de conseil soient en capacité de déployer ces nouveaux outils.

Notes de bas de pages

1 260 000 rénovations sur 5,1 millions ont permis un gain énergétique représentant un saut de 2 classes énergétiques DPE ou plus. D’aprés ADEME, Baromètre TREMI – Travaux de rénovation énergétique en maison individuelle – Campagne 2017, octobre 2018.

2 La LTECV (Loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte) publiée le 18 aout 2015 instaure un Service Public de la Performances Énergétique de l’Habitat (SPPEH)

3 GASPARD Albane, ROZO Ariane, MARTIN Solange “From people to policy: integrating social sciences and design insights into renovation policies” ECEEE 2017 SUMMER STUDY – CONSUMPTION, EFFICIENCY & LIMITS. URL

4 VINCENT Stéphane, “Qu’est ce que le design de politiques publiques ?”, La Gazette des communes, Octobre 2017. URL

5 BRISEPIERRE Gaëtan, Evaluation des ExpéRÉNOS : 12 expérimentations pour massifier la rénovation énergétique. Analyse sociologique d’un instrument d’accompagnement de l’innovation sociale, Rapport ADEME, Septembre 2018

6 ALEC : Agence Locale de l’Energie et du Climat, ADIL : Agence Départementale d’Information sur le Logement, PTRE : Plateforme Territoriale de Rénovation Énergétique.

 

Une réflexion sur « Les ExpéRÉNOS : stimuler l’innovation sociale sur les territoires pour accélérer la rénovation énergétique (2019) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.