Ecouter le séminaire sur l’acceptabilité sociale de la sociologie dans les organisations (ACDD – Décembre 2014)

Le séminaire que j’ai organisé en décembre 2014 (programme) a été l’occasion d’interroger la place de la sociologie dans les organisations qui participent à la transition énergétique. Il a réuni plusieurs sociologues praticiens de la recherche appliquée travaillant dans ou avec des organisations variées : institutions publiques, entreprises, associations… Vous pouvez écouter ci-dessous leurs récits d’expérience qui visaient à répondre à trois questions : Quelles sont le conditions de production de la recherche appliquée en sociologie ? Quels sont les modes de réception de ces recherches par les organisations et comment peut-on en appréhender les effets ? En retour, comment les organisations transforment-elles les pratiques des sociologues, voir questionnent leur identité ?

Gaëtan Brispierre, sociologue indépendant, Introduction du séminaire, « De l’acceptabilité sociale de la transition énergétique à l’acceptabilité de la sociologie par les organisations »

 

Delphine LABBOUZ- HENRY, doctorante en psychologie sociale de l’environnement à l’Université Paris-Ouest Nanterre La Défense et chargée de missions R&D au Groupe Elithis : « Développer une approche psychosociale dans un bureau d’études spécialisé dans l’efficacité énergétique des bâtiments »

 

Sylvaine LE GARREC, Sociologue-urbaniste, Association des Responsables de Copropriété : « Pratiquer la recherche-action en sociologie dans une association de défense des copropriétaires impliquée sur les économies d’énergie »

 

Chantal DERKENNE, sociologue à l’ADEME : « Une décennie de recherche appliquée en sociologie dans une institution publique chargée de l’environnement et de l’énergie »

 

Gaëtan BRISEPIERRE, sociologue indépendant ; Stéphane LABRANCHE sociologue-politologue, Vincent RENAULD, ingénieur-sociologue : « Réception par les professionnels et les décideurs des enquêtes sociologiques sur des projets urbains : controverses et appropriation »

 

Quelques uns des éléments marquants sortis de la discussion avec la salle en présence de Dominique Desjeux, qui a suivi chacune des interventions  :

Sur les conditions de production de la recherche appliquée :

  • la pratique de la sociologie sur la transition énergétique dans les organisations privées est souvent liée à l’existence d’une commande publique (CIFRE, ADEME, PUCA, ANAH…), la frontière est donc poreuse.
  • le rôle du sociologue vis à vis de son commanditaire est aussi de réinterroger la commande, en déplaçant le problème, en modifiant le périmètre de raisonnement, de faire un détour afin de mieux répondre à la question.
  • la demande « d’opérationnalité » des commanditaires est ambivalente : la signification de ce mot varie, et l’injonction est plus forte au début de l’enquête qu’à la fin car le passage à l’action peut paraitre risqué.

Sur la réception des résultats de la recherche en sociologie :

  • les résultats d’études sociologiques ne sont pas facilement acceptés car ils augmentent la charge mentale du décideur qui n’a pas toujours les leviers pour agir sur les problèmes soulevés.
  • le sociologue produit une information qui va rentrer dans le jeu social de l’organisation (communication, marketing, lobbying…) comme dans le jeu social scientifique c’est à dire les controverses.
  • comme n’importe quel acteur, le sociologue a un travail d’intéressement à faire s’il veut diffuser les résultats de ses travaux.

Les effets des organisations sur les pratiques de recherche :

  • les compétences sociologiques se découvrent au contact des non-sociologues : organiser une recherche, formuler une problématique, faire un questionnaire / conduire un entretien, construire une typologie, capacité à élucider, avoir une vision systémique
  • il y a un besoin de formation des ingénieurs aux SHS (méthodes, notions…) afin d’améliorer la capacité à collaborer de façon interdisciplinaire
  • dans l’univers académique, il existe un flou sur le statut du chercheur privé et sa capacité à contribuer à la production de connaissance disciplinaire.

Merci à tous les participants et à Jerôme Boissonade pour sa proposition d’organiser cette séance du séminaire ACDD, retrouvez les prochaines ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.