Ecouter le séminaire sur l’acceptabilité sociale de la sociologie dans les organisations (ACDD – Décembre 2014)

Le séminaire que j’ai organisé en décembre 2014 (programme) a été l’occasion d’interroger la place de la sociologie dans les organisations qui participent à la transition énergétique. Il a réuni plusieurs sociologues praticiens de la recherche appliquée travaillant dans ou avec des organisations variées : institutions publiques, entreprises, associations… Vous pouvez écouter ci-dessous leurs récits d’expérience qui visaient à répondre à trois questions : Quelles sont le conditions de production de la recherche appliquée en sociologie ? Quels sont les modes de réception de ces recherches par les organisations et comment peut-on en appréhender les effets ? En retour, comment les organisations transforment-elles les pratiques des sociologues, voir questionnent leur identité ?

Gaëtan Brispierre, sociologue indépendant, Introduction du séminaire, « De l’acceptabilité sociale de la transition énergétique à l’acceptabilité de la sociologie par les organisations »

 

Delphine LABBOUZ- HENRY, doctorante en psychologie sociale de l’environnement à l’Université Paris-Ouest Nanterre La Défense et chargée de missions R&D au Groupe Elithis : « Développer une approche psychosociale dans un bureau d’études spécialisé dans l’efficacité énergétique des bâtiments »

 

Sylvaine LE GARREC, Sociologue-urbaniste, Association des Responsables de Copropriété : « Pratiquer la recherche-action en sociologie dans une association de défense des copropriétaires impliquée sur les économies d’énergie »

 

Chantal DERKENNE, sociologue à l’ADEME : « Une décennie de recherche appliquée en sociologie dans une institution publique chargée de l’environnement et de l’énergie »

 

Gaëtan BRISEPIERRE, sociologue indépendant ; Stéphane LABRANCHE sociologue-politologue, Vincent RENAULD, ingénieur-sociologue : « Réception par les professionnels et les décideurs des enquêtes sociologiques sur des projets urbains : controverses et appropriation »

 

Quelques uns des éléments marquants sortis de la discussion avec la salle en présence de Dominique Desjeux, qui a suivi chacune des interventions  :

Sur les conditions de production de la recherche appliquée :

  • la pratique de la sociologie sur la transition énergétique dans les organisations privées est souvent liée à l’existence d’une commande publique (CIFRE, ADEME, PUCA, ANAH…), la frontière est donc poreuse.
  • le rôle du sociologue vis à vis de son commanditaire est aussi de réinterroger la commande, en déplaçant le problème, en modifiant le périmètre de raisonnement, de faire un détour afin de mieux répondre à la question.
  • la demande « d’opérationnalité » des commanditaires est ambivalente : la signification de ce mot varie, et l’injonction est plus forte au début de l’enquête qu’à la fin car le passage à l’action peut paraitre risqué.

Sur la réception des résultats de la recherche en sociologie :

  • les résultats d’études sociologiques ne sont pas facilement acceptés car ils augmentent la charge mentale du décideur qui n’a pas toujours les leviers pour agir sur les problèmes soulevés.
  • le sociologue produit une information qui va rentrer dans le jeu social de l’organisation (communication, marketing, lobbying…) comme dans le jeu social scientifique c’est à dire les controverses.
  • comme n’importe quel acteur, le sociologue a un travail d’intéressement à faire s’il veut diffuser les résultats de ses travaux.

Les effets des organisations sur les pratiques de recherche :

  • les compétences sociologiques se découvrent au contact des non-sociologues : organiser une recherche, formuler une problématique, faire un questionnaire / conduire un entretien, construire une typologie, capacité à élucider, avoir une vision systémique
  • il y a un besoin de formation des ingénieurs aux SHS (méthodes, notions…) afin d’améliorer la capacité à collaborer de façon interdisciplinaire
  • dans l’univers académique, il existe un flou sur le statut du chercheur privé et sa capacité à contribuer à la production de connaissance disciplinaire.

Merci à tous les participants et à Jerôme Boissonade pour sa proposition d’organiser cette séance du séminaire ACDD, retrouvez les prochaines ici

Laisser un commentaire

Required fields are marked *.