Booster les idées sur la rénovation énergétique (ADEME 2017)

Le flux actuel des rénovations énergétiques reste encore en deçà des objectifs fixés par les pouvoirs publics. En 2014, on estime à 288 000 le nombre de rénovations « performantes » (OPEN campagne 2015), alors que l’objectif est de 500 000 en 2017. L’air du temps est au changement de paradigme afin de « booster » la rénovation énergétique, comme l’a montré le récent rapport du Plan Bâtiment Durable sur les « Nouvelles dynamiques de rénovation des logements ». En continuité,  l’ADEME a voulu de tester une nouvelle approche d’élaboration des politiques publiques, en se démarquant du traditionnel « groupe de travail d’experts ».

La démarche « Booster de la rénovation » est un atelier de créativité réunissant une trentaine de professionnels d’horizon très divers : développeur d’applications, communicant, psychologues et sociologues, financement, animateur scientifique, diagnostiqueur,  institutionnel, architecte, vendeur en magasin de bricolage… J’ai eu la chance de participer à l’initiation de la démarche et aux ateliers organisés par une brillante équipe de designers de services : Brice Dury, Norent Saray-Delabar, Frédérique Sonnet, Romain Thévenet.

Les ateliers ont débouché sur une cinquantaine de concepts originaux qui sont décrit et illustrés dans un cahier d’idées. Ils sont organisés en 6 axes avec à chaque fois un concept phare mis en avant :

  1. Faciliter et sécuriser les parcours de rénovation : un nouveau type de contrat d’achat immobilier en « VEFA réno »
  2. Mobiliser les lieux pour aller chercher de nouveaux publics : un « pop up réno » point info énergie délocalisé en magasin de bricolage
  3. Proposer de nouveaux modes de financement : le « tiers-payant artisan » où le ménage n’a plus à faire l’avance des aides
  4. Accompagner l’auto-rénovation : un « permis de construire en auto-rénovation » qui permet aux particuliers de bénéficier des aides
  5. Communiquer auprès du grand public : une « journée du patrimoine ordinaire » pour valoriser les rénovations de proximité
  6. Développer les compétences et connaissances sur la rénovation : une « page Facebook mini-réno » qui permette de partager les petits travaux et astuces a faible cout.

Mon coup de cœur personnel : le « bail réno » qui permet a un locataire d’obtenir une réduction de loyer par son propriétaire en échange de la réalisation de travaux dans son logement, sous la supervision d’un architecte du CAUE.

Ces idées sont avant tout des pistes de travail open source, elles ne sont pas suffisamment matures pour être appliquées telle qu’elle, certaines sont sans doute déjà mise en œuvre, et d’autres tout simplement irréalisables. Mais ce cahier d’idées démontre bien que l’on n’a pas tout essayé pour inciter à la rénovation énergétique. L’ADEME prévoit de lancer dans les prochains mois un « appel à expérimenter » afin de proposer un cadre pour tester la mise en œuvre de certaines de ces pistes.

 

Laisser un commentaire

Required fields are marked *.