« L’impensé des usages » avec Catherine Grandclément et Vincent Renauld (Juin 2014)

Dans son n°7, le magazine Millénaire 3  publie un dossier sur le « Bâtir vert » qui comporte un article que j’ai coécrit avec deux autres sociologues : Catherine Grandclément et Vincent Renauld. Ce papier revient sur le problème de la prise en compte des usages dans les bâtiments performants, à la lumière de nos enquêtes sociologiques menées sur différents bâtiments du Quartier de Bonne à Grenoble (1er écoquartier français). Toutes aboutissent au résultat que l’atteinte d’objectif ambitieux en matière de consommation d’énergie passe par une coopération avec les utilisateurs qui suppose une démarche de médiation socio-technique pour trouver des compromis entre leurs besoins et les modalités de conception du bâtiment et de fonctionnement des systèmes techniques.

Lire ou télécharger l’article : Brisepierre (coll.), « L’impensé des usages », Millénaire 3, n°7, Printemps/ Été 2014

A un niveau plus personnel, cet article représente une réponse aux critiques qui avaient été formulées a propos de ma monographie sur l’un des immeubles de la Caserne de Bonne s’inscrivant dans un travail de recherche plus large sur l’appropriation des BBC pionniers. Les critiques portaient principalement sur la validité de résultats issus d’une enquête qualitative comportant un petit nombre d’entretiens, ainsi que sur la portée politique du discours sociologique accusé de « justifier l’inertie des comportements ». D’une part, l’article de M3 permet de mettre en lumière la robustesse des résultats à travers la convergence entre plusieurs enquêtes menées de manière indépendante les unes des autres. D’autre part, il montre que l’écoute de l’expérience des usagers est une partie de la solution car elle permet de trouver des pistes pour dépasser la vision techniciste de la transition énergétique qui est aujourd’hui confrontée à une impasse.

NB : Vincent Renauld a récemment publié sa thèse sous forme d’essai Fabrication et usages des écoquartiers

Etude sociologique sur les usages de l’énergie dans un lotissement de maisons passives : les Hauts-de-Feuilly

Cette monographie est la troisième d’un programme de recherche en sociologie sur la performance énergétique dans les bâtiments basse-consommation (BBC). Ce programme, qui a été co-financé par l’ADEME et Leroy Merlin Source,  a donné lieu à la publication de 3 études et d’une synthèse. Chacune des études a été réalisée sur un bâtiment pionnier de la performance énergétique construit par l’architecte lyonnais Thierry Roche.

L’objectif de la recherche est d’analyser les usages de l’énergie des habitants et les mode d’intervention des professionnels, en les confrontant au projet de départ des concepteurs, afin d’éclairer la construction sociale de la performance énergétique. Cette monographie s’appuie sur une enquête de terrain menée en 2012 par entretiens et observations  auprès des habitants et des concepteurs du premier lotissement de maisons passives en France, les Hauts-de-Feuilly à Saint-Priest près de Lyon. L’intérêt de ce cas d’étude est qu’il a donné lieu à une tentative d’industrialisation par un promoteur privé de la construction de maisons très performantes sur le plan énergétique.

Vous pouvez télécharger le rapport qui commence par une synthèse de 3 pages, et qui est construit selon le sommaire suivant :

  1. Introduction et méthodologie de l’étude
  2. L’itinéraire de l’innovation : du projet à la commercialisation
  3. Choisir de vivre dans une maison passive aux Hauts-de-Feuilly
  4. Pratiques domestiques et consommation d’énergie en passif
  5. Les interactions sociales autour de la performance énergétique in vivo

Vous pouvez regarder une vidéo qui vous donnera un aperçu rapide de ces maisons et de leurs principes de construction.

Etude sociologique sur les usages de l’énergie dans un bâtiment tertiaire à énergie positive : La Cité de l’Environnement

Cette monographie est la deuxième d’un programme de recherche en sociologie sur la performance énergétique dans les bâtiments basse-consommation (BBC). Ce programme, qui a été co-financé par l’ADEME et Leroy Merlin Source,  a donné lieu à la publication de 3 études et d’une synthèse. Chacune des études a été réalisée sur un bâtiment pionnier de la performance énergétique construit par l’architecte lyonnais Thierry Roche.

L’objectif de la recherche est d’analyser les usages de l’énergie des occupants et l’organisation de la gestion du bâtiment, en les confrontant au projet de départ des concepteurs, afin d’éclairer la construction sociale de la performance énergétique. Cette monographie s’appuie sur une enquête de terrain menée en 2012 par entretiens et observations  auprès du premier bâtiment à énergie positive de France : la Cité de l’Environnement à Saint-Priest prés de Lyon. Ce bâtiment de bureaux prévu pour accueillir environ 200 personnes est, comme la plupart des premiers BEPOS, en partie occupé par ses concepteurs, ce qui induit des dynamiques d’ajustement très spécifiques entre usages et des techniques.

Vous pouvez télécharger le rapport qui commence par une synthèse de 3 pages, et qui est construit selon le sommaire suivant :

  1. Introduction et méthodologie de l’étude
  2. La genèse de la Cité de l’Environnement : du projet à la conception
  3. Choisir de travailler à la Cité de l’Environnement.
  4. La construction sociale d’un confort thermique à énergie positive
  5. La maîtrise des consommations électriques au bureau
  6. Les territoires énergétiques de la sociabilité au travail

Par ailleurs, vous pouvez aussi regarder une vidéo qui présente le bâtiment et ses principes de conception.

Revue de presse de l’étude sociologique sur les usages des BBC pionniers (2013)

A l’occasion de la présentation de mon étude sociologique sur les usages de l’énergie dans les bâtiments basse-consommation financée par l’ADEME et Leroy Merlin Source, plusieurs articles et interviews sont parus dans la presse nationale et spécialisé. Je les rassemble ici :

  • La Croix, « Vivre dans un bâtiment performants, cela s’apprend », 19 mars 2013.
  • Energie Plus, « L’utilisateur moyen n’est pas préparé au changement que représente le BBC », 1er mai 2013
  • Le Moniteur, « Les bâtiments économes sont-ils trop exigeants pour leurs occupants ? », Juin 2013
  • Les techniques de l’ingénieur, « 3 idées reçues sur la performance énergétique des nouveaux bâtiments », 29 avril 2013
  • CFP, « Il existe trois grandes idées reçues sur le BBC », Avril 2013

Interview dans CFP sur la sociologie de l’énergie dans le bâtiment (Mai 2013)

J’ai eu l’honneur d’être interviewé par le magazine Chaud Froid Performance dans la rubrique « Ni chaud, ni froid » en mai 2013. Cette longue interview aborde différents aspects de mon travail de sociologue sur la transition énergétique dans le bâtiment : la rénovation des copropriétés, la RT 2012 dans le neuf, la transformation des métiers, l’accompagnement des habitants… L’idée centrale que je développe est pour permettre une métamorphose du secteur, il ne suffit pas de financer de l’innovation technique, il faut aussi favoriser l’innovation sociale car elle est vecteur d’emplois et bien que ses résultats soient moins facilement quantifiable.

Vous pouvez retrouver cette interview ici.